Eurêka

Newsletters

Bonjour à tous,
 
 
Ça y est ! C'est avec émotion, et non sans soulagement et une certaine fierté, que nous avons le plaisir de vous annoncer  que nous sommes les heureux propriétaires d'un terrain en Espagne.
 
Nous avons dû batailler durant plusieurs semaines pour finaliser l'accord et mettre toutes les parties d'accord.
En Andalouise ce n'est pas si évident que nous l'aurions cru :
- les propriétaires par ici sont souvent d'un certain âge, ce qui signifie qu'ils sont d'une génération qui n'a pas été à l'école, et n'écrivent ni ne lisent pas très bien voire pas du tout ... ce qui, vous en conviendrez, ne rend pas les choses aisées lorsqu'il faut échanger des numéros de téléphone ou des documents (et ça, au départ, on ne l'avait pas du tout prévu);
- le marché de l'immobilier a été libéralisé en 2000, en supprimant les conditions pour être intermédiaire immobilier. En clair, aujourd'hui à peu de choses près n'importe qui peut faire n'importe quoi pour n'importe quel prix;
 
Et donc il y a eu cette femme, l'intermédiaire immobilier (correadora comme ils disent par ici).
Avec un nom comme le sien nous aurions dû nous douter que ça allait être rigolo : nous sommes tombés sur quelqu'un qui demandait une commission de rien de moins que 25% du prix de vente, pour un service dont dire de sa qualité qu'elle est "médiocre" serait un bien faible euphémisme.
"Suffit d'aller voir ailleurs" vous allez dire.
C'est tout à fait exact, sauf que cette personne nous avait montré LE terrain qui nous intéressait le plus dans la région. Nous avons alors essayé de traiter directement avec le propriétaire puisque, vous l'aurez déduit, il n'y avait pas d'accord écrit avec celui-ci (ni avec nous d'ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons) mais l'intermédiare essayait de vendre ce terrain depuis 9 ans (c'est dire son efficacité, soit dit en passant) et elle était bien résolue à ne pas laisser passer sa chance. Du coup on a dû négocier durement ... plusieurs semaines ... pour finalement parvenir à faire baisser sa commission à 2%. Ca peut en avoir l'air, mais cela n'a vraiment pas été facile puisqu'en plus des négociations nous avons dû faire le travail de l'intermédiaire à sa place (on aurait pu croire qu'en 9 ans le dossier serait solidement ficelé ... mais non). Bref, si vous devez un jour acheter un bien immobilier dans les Alpujarra, évitez Nicol Simpson et sa société Alpusol (qui est en fait une société de construction au capital social impressionnant de 3000 EUR).
 
Mais revenons à l'objet principal de ce courrier, notre terrain :
Les fans de Gerald Brenan se réjouiront puisque celui-ci jouxte la roche historique du "fuerte" à l'est du petit village de Yegen qui compte environ 200 habitants. On avait pensé initialement à un terrain de 100 hectares. Ce ne seront finalement que 3 chouettes hectares, plantés d'une cinquantaine d'oliviers disposés sur une dizaine de terrasses, bordés par une petite rivière, avec une source en prime. Le terrain, situé à 900 mètres d'altitude, est accessible en voiture par une route carrossable ou à pied par un petit chemin (15 minutes jusqu'au village).  
Nous vous enverrons des photos prochainement.
 
A présent, nous nous concentrons sur la constitution du dossier pour le permis de construire et nous renseignons pour les matériaux dont nous aurons besoin.
 
 
Au plaisir de recevoir de vos nouvelles,
 
Bisous et à bientôt,
 
Ced & Isa 
PS : 
Amel: quelles nouvelles de Leuven ? et les plaquettes ?
André & Berna : on aura bien utilisé le carnet que vous avez offert à Isa : et ça tombe bien qu'on ait trouvé un terrain parce qu'il est plein ;-)
Béné & Marc : avez-vous eu de nouvelles idées pour avancer dans vos travaux ?
Boutch : en effet, mieux vaut tard que jamais ;-) : à propos, bon anniversaire ! merci pour ton email et bon emménagement !!
Brigitte-Maman : alors, est-ce que les loulous sont bien partis -et arrivés- en Thaïlande ?
Etienne, Isa, Yoline & Garance : "et la démocratie..." c'était comment ?
Fa & Caro : finalement, comment s'appelle le petit chat ? Il se plaît toujours dans votre appartement ?
Ferenc & Elisabeth : où peut-on acheter un vermi-compost à Bruxelles ? (on aurait des intéressés ... même s'ils ne le savent pas encore)
Geo, Marielle, Camille & Guillaume : bravo pour votre terrain ! déso de n'avoir pas pu venir à votre dernière soirée crêpes : la prochaine fois, prévenez-nous un poil plus tôt, genre 3 ou 4 mois à l'avance ce serait nickel (avec vos talents d'organisateurs, ça ne devrait pas être un problème)
Gris : paré pour la Thaïlande ? Tu penseras à remettre nos salutations amicales à Ol ?
Ju, Nico & Louis : alors, ce petit séjour en France ? Vous avancez dans vos recherches de maison ?
Liliane-Mamy : la seconde opération s'est bien déroulée ? comment vont tes yeux tout neufs ?
Loïc : comment se passent les premières semaines à ton nouveau boulot ? Bises à Colienne et Gilles.
Marie : qu'as-tu fait pendant ta semaine de congés ? on irait bien se faire quelques longueurs ensemble, non ?
Myriam : est-ce que le 32ème a été aussi festif que le 30ème ?
Rams : tu devrais venir nous voir rapidement, car la saison des citrons touche presque à sa fin (et les tartes aussi du coup)
Vitalie & Bruno : comment va le ventre ? vous avez déjà des photos du petit bout ?
Ced & Isa
08 novembre 2010

Commentaires

Partager cette page »

  • Si vous aimez le contenu de cette page, faites-le savoir !

Derniers documents »