Du coq à l'âne !

Évolution responsable

Une dizaine de poules et un coq, quelques lapins, deux ânes, deux cochons : par qui commencer ?
Manger de bons œufs, avoir du lait de qualité et une aide pour le transport de charge, ou préférer de la viande saine et une réserve de lisier ?

Le gros avantage des cochons, c'est qu'ils produisent énormément de lisier, dont nous aurions bien besoin pour accélérer la reconstitution d'humus. Et il paraît qu'on s'y attache très vite ;-)
Mais, sachant que nous voudrions produire sur le terrain la nourriture que nous donnerons aux animaux et que, pour l'instant, nous ne pouvons pas produire beaucoup (parce que nous continuons à nous installer, qu'il faut redonner vie au sol, planter des arbres et semer des céréales), c'est un peu un serpent qui se mange la queue...

Le plus facile serait sans doute de commencer par de plus petits mangeurs (poules ou lapins par ex.). Mais il ne faut pas négliger le temps nécessaire à la mise en place de la solution choisie (enclos sérieux à cause des prédateurs, abris, acheminement d'eau, approvisionnement en nourriture, etc.)

Vous avez un avis pour nous aider à faire le tour de la question ?
Ced & Isa
12 octobre 2013

Commentaires

  • Ajouter un commentaire
  • par emmanuel:

    Bonjour, je vous felicite pour tout ce chemin parcourus et vous encourage. Dans votre cas pour l'autonomie le mieux c'est la chèvre, et planter de de l'alfalfa sous les oliviers. Ce qui permettra la restructuration de votre sol et l'alimentation des animaux. L'alfafa demande beaucoup d'eau. pensez à l'aspersion pour les bancales et j'espere que vous avez l'asequia en hauteur ce qui faciliterai le travail.
    Bon courage
    Emmanuel (Dilar-Granada)

Partager cette page »

  • Si vous aimez le contenu de cette page, faites-le savoir !

Derniers documents »